Turning 30…&autres blablas

This is for the them thirty something that didn’t turn out exactly how your mom and dad wanted you to be (…) This is for them bitter something stop living in regret, baby, it’s not over yet

Beyoncé – Schoolin’ Life

Beaucoup de gens que j’aime ont eu ou auront 30 ans cette année.

Je me rappelle qu’il y a pas si longtemps, j’ai fêté moi aussi, mes 30 ans. Alors j’ai décidé de partager le souvenir de mon « turning thirty ».

Avoir 30 ans, c’est le symbole de la vie d’adulte par excellence. Et même si le concept « d’adulescence » se propage de plus en plus, les jeunes trentenaires perçoivent tout de même une pression latente concernant la fameuse « bucket list « . Celle qui résume de manière exhaustive où on devrait en être dans la vie à 30 ans.

Top carrière, top propriétaire, top vie sentimentale, top voiture et top poids sur la balance à moins d’avoir dans le ventre un top bébé instagrammable et Facebookable à souhait.

love1

love2

Qu’est-ce qui se passe quand on a pas toutes ces choses pile le jour ou on fête ces 30 ans ?

On déprime.

IMG_20180211_162610.png

Si vous avez l’inconsciente optimisme de vous dire que vous êtes en bonne santé et que c’est l’essentiel. Prenez garde à vous, des commentaires faussement bien intentionnés pourraient venir vous rappeler que vous n’avez pas de quoi être fière.

Cette année là, tout s’est magnifiquement agencé pour que le jour même de mes 30 ans je sois sans boulot, sans permis de conduire, sans mari sans enfant et vivant à nouveau chez mes parents.

J’ai la chance d’avoir une famille très présente. Alors ce jour-là, ma maman, mes sœurs et mes tantes ont organisé une petite fête de famille pour que la transition se passe le plus tendrement possible.

Mais une ancienne amie (faites attention, à vos amis, on ne le dira jamais assez) a jugé utile de m’envoyer un SMS d’anniversaire pour me demander si je n’étais pas trop triste d’avoir 30 ans dans ces conditions là.

Ça m’a mis dans une colère noire: J’étais prête à bondir sur mon téléphone pour lui rappeler tout les épisodes honteux de sa propre vie.

Heureusement, ma sœur m’a ramené à la raison. Personne ne devait me gâcher cette journée unique. Que je le veuille où non, je n’aurais 30 ans qu’une fois alors autant rendre l’événement exceptionnel.

Après un dîner en famille copieux et chaleureux , j’ ai été rejoindre un ami pour boire un verre. Sans savoir qu’il deviendrait le futur homme de ma vie et sans savoir non plus qu’il avait prévu une tonne de cadeaux et d’attentions pour que ce « turning 30 » soit un moment inoubliable.

les gens .png

Dans le train qui m’emmenait à Bruxelles je suis arrivée à une conclusion qui m’a libéré pour toujours. Ça m’a aussi permis de pardonner à cette fille et de l’oublier. Bucket list ou pas, pour avoir le temps et les mots d’écrire un message aussi méchant il faut être sois-même bien malheureux.

30 ans

Perdu dans nos désirs d’avoir, d’être et de paraître, on oublie bien souvent que la base de toute vie réussie est la santé physique et mentale.

Les mariages, les voyages, les carrières ennuyeusement stables, les enfants…etc tout ça c’est beau…c’est une source de fierté. Cependant, ça n’a du sens que si on va est bien et qu’on est en paix avec soi-même.

La joie et la force de vivre, la réussite et le bonheur, c’est de ce qui est à l’intérieur de nous que ça vient pas de la bucket list. Oui, c’est quand ça vient de l’intérieur que ça a ce goût… ineffable… qui nous transfigure presque en quelque chose de magnétique.

urban love

Il y a tellement de personnes prêtes à nous faire sentir mal parce qu’ils ont quelque chose que nous n’avons pas encore ou que nous avons perdu. Avant de se vexer, je propose de regarder de plus prêt. On constate alors que c’est aussi parfois pour cacher l’envie, le doute, ou les regrets nous pointent du doigts.

Les gens riches et malheureux ça existe. Les épouses malheureuses ça existe. Les propriétaires malheureux ça existe. les cadres et les parents malheureux aussi. Je ne dit pas qu’avoir ces choses engendres automatiquement de la frustration, seulement que la vie de personne n’est parfaite et que chaque étape de la vie vient avec ces propres challenges.

C’est pourquoi que je tenais à dire à toutes les « thirty something »que la vie est encore pleine de surprises, alors exit la bucket list.

Avoir 30 ans c’est géniale, fêtez-ça comme il se doit. Vous avez le reste de la vie pour commencer à ressembler à tout le monde. Encore mieux, ne leur ressemblez jamais ! Soyez vous !

À 30 ans, vous avez gagné le droit de vivre votre vie comme vous l’entendez !

J’ai trouvé les desseins sont ceux de Peniel_Enchill et Nicholle Kobi .

4 réflexions sur « Turning 30…&autres blablas »

  1. waou en tous cas tu avais une méchante « amie » …

    J'aime

  2. You replied to this comment.

    J'aime

    1. Muoooooh merci. Tu as écrit sur tes 29 ans ? Je vais lire ça de suite.

      J'aime

    2. J’arrive pas à retrouver ton blog. C’est Jonathan world? Tu peux nous mettre le lien ici. Ça nous permettra d’aller le découvrir. Merciiiiii d’avance 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close